Nos partenaires :

 

Le Champ des possibles    Marie-France BARRIER

"De portraits de néo-paysans en témoignages d’agriculteurs lassés des pratiques conventionnelles, Marie-France Barrier mène une réflexion passionnante et optimiste sur une quête de sens et d'humanité commune.

Parce qu'elle n'arrivait pas à vendre aux chaînes de télévision un sujet qui lui semblait urgent, la disparition des sols agricoles, la réalisatrice Marie-France Barrier s'est mise un temps en pause pour se lancer dans une formation au maraîchage bio, en quête intime de sens. Ces trois mois d'apprentissage furent le point de départ du Chemin des possibles, un film optimiste et percutant sur des démarches alternatives à l'agriculture conventionnelle. Optimiste, mais pas naïf pour autant : les témoignages de néo-paysans, ces citadins qui quittent tout pour lancer leur culture bio, y alternent avec ceux d'agriculteurs établis qui, à bout, ont décidé de changer leurs pratiques. Marie-France Barrier nous explique sa démarche. Télérama"

Le métier de paysan est en pleine mutation. Attirés par une agriculture respectueuse de la vie, des citadins viennent grossir les rangs des fermiers de souche qui remettent eux aussi en question leur travail. Rencontres, entre autres, avec Pierre, pilote de ligne pendant vingt ans, qui construit sa ferme dans le Calvados pour devenir maraîcher bio, et avec Valentin, haut fonctionnaire devenu viticulteur bio dans le Jura. L'équipe du documentaire a également interrogé onze trentenaires, issus d'une école d'ingénieurs agricoles, qui ont monté une ferme collective dans le Limousin.

Qu'est ce qu'on attend ?    Marie-Monique ROBIN

Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune  française ? C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement des villes en transition, qui le dit. "Qu’est-ce qu’on attend ?" est le premier film réalisé par Marie-Monique Robin pour le cinéma. Il raconte comment une petite ville d’Alsace de 2 200 habitants s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique. 

 

À l'initiative de la municipalité, Ungersheim a lancé en 2009 un programme de démocratie participative, baptisé « 21 actions pour le siècle » qui englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, l’habitat, l’argent, le travail et l’école. « L’autonomie » est le maître mot du programme qui vise à relocaliser la production alimentaire pour réduire la dépendance au pétrole, à promouvoir la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables, et à soutenir l’économie locale grâce à une monnaie complémentaire (le Radis).

 

*Qu’est-ce qu’on attend ? est un hommage à ces élus locaux, éclairés et courageux, qui savent mobiliser l’enthousiasme de leurs concitoyens dans le sens du bien commun.